Logo Région académique Ile-de-France - académie de Créteil, lien vers la page d’accueilÉducation artistique et culturelle de l’académie de Créteil

Les opérations et dispositifs nationaux thématiques

04 / 12 / 2015

Arts visuels

Mix’Art à l’école

Teeshirt Mix’ArtMix’Art s’adresse aux collégiens et lycéens de l’enseignement général ou professionnel. Le but est de les amener à illustrer eux-mêmes leur vision de la tolérance au travers des arts urbains et de la BD. L’association Ariana a mis en place un concours de création artistique : les élèves doivent réaliser une production accompagnée d’un texte exprimant leur vision de la diversité.
Les meilleures productions sont sélectionnées par un jury académique en région, puis par un jury européen. Les lauréats sont récompensés par la remise d’un trophée Mix’Art lors d´une cérémonie officielle.

Opérateur : Ariana.
Modalités de participation : inscription gratuite auprès de l’association.

Un établissement, une œuvre

Le dispositif Un établissement, une œuvre permet aux écoles et établissements scolaires d’exposer, au sein de leurs locaux, une œuvre d’art d’un Fonds régional d’art contemporain (FRAC). Chaque établissement participant accueille une œuvre ou un ensemble d’œuvres. L’exposition au sein de l’école ou de l’établissement fait l’objet d’un projet pédagogique inscrit dans le volet culturel du projet d’école ou d’établissement. Il est porté et mis en œuvre par l’équipe éducative en concertation avec l’équipe du FRAC.

Modalités de participation : inscription des établissements au dispositif auprès du FRAC.
Opérateur : le Plateau-FRAC Ile-de-France.
Financements : financement du FRAC par le conseil régional d’Ile-de-France et la DRAC Ile-de-France.
Participation forfaitaire pour les établissements scolaires (entre 250 et 450 €) pour l’intervention du régisseur et le transport des œuvres.
En 2014-2015 sur l’académie de Créteil : 2 lycées participant (1 dans le Val-de-Marne et 1 en Seine-et-Marne), 1600 élèves concernés.

La classe, l’œuvre !

Visuel LA CLASSE, L’ŒUVRE!Adossé à La Nuit européenne des musées, le dispositif La classe, l’œuvre ! consiste à inviter les élèves des classes de primaire, collège et lycée à étudier tout au long de l’année scolaire une œuvre ou un objet conservé par un musée de proximité et à en concevoir une médiation qu’ils pourront présenter le soir du 21 mai 2016 en particulier ou à tout autre moment.

Objectifs

  • Renforcer les liens entre établissements scolaires et musées d’un même territoire par un travail collaboratif et développer la familiarité des élèves avec les musées.
  • Susciter la rencontre avec des œuvres d’arts, éduquer le regard des élèves face aux œuvres et aux objets de culture et accroitre leur connaissance des collections.
  • Inciter les musées, quelle que soit la nature de leurs collections, à diversifier leur dispositif de médiation permettant différentes modalités d’approches (texte affiché, visite commentée, usages du numérique) et différents niveaux de lecture des œuvres.
  • Proposer aux élèves qui auront travaillé sur une œuvre, de devenir médiateurs « passeurs de culture », l’espace d’une soirée pour la présenter à leurs familles et au public de la Nuit européenne des musées.

Sur éduscol

Cinéma

École et cinéma

Miniature de l’accueil du site ‘Les 20 ans d’école et cinéma’École et cinéma propose aux élèves, de la grande section de maternelle au cours moyen (CM2), de découvrir des œuvres cinématographiques lors de projections dans les salles de cinéma.

L’association Les enfants de cinéma coordonne le dispositif au niveau national, en liaison avec le CNC (Centre national du cinéma et de l’image animée) et le ministère chargé de l’éducation.

Collège au cinéma

Collège au cinéma est un dispositif initié par le CNC, les ministères de la Culture et de la Communication et de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Il est porté par les conseils départementaux.
Ce dispositif a pour vocation de faire découvrir aux élèves la richesse et la diversité du cinéma et de les sensibiliser à la lecture de l’image et à la compréhension du langage cinématographique. Les collégiens découvrent trois films dont un programme de courts métrages ou un documentaire en salle de cinéma.

Modalités de participation : inscription des établissements au dispositif et des enseignants aux formations dédiées du PAF.

Un professeur relai pour chaque coordination départementale par la DAAC.

En 2015-2016 dans l’académie de Créteil : 181 établissements, 593 classes, 14 244 élèves.

Lycéens et apprentis au cinéma

Lycéens et apprentis au cinéma 2017-2018. Voir description longueLycéens et apprentis au cinéma est un dispositif initié par le CNC, les ministères de la Culture et de la Communication, de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et les conseils régionaux. Il s’adresse aux élèves des lycées d’enseignement général et professionnel, publics et privés, des lycées agricoles et des CFA.
Dans ce cadre, les lycéens et apprentis découvrent des œuvres cinématographiques lors de projections organisées spécialement à leur intention dans les salles de cinéma. Grâce à un travail pédagogique d’accompagnement conduit par les enseignants et les partenaires culturels, ils constituent les bases d’une culture cinématographique. Il comporte un volet de formation des enseignants.

Modalités de participation : inscription des établissements au dispositif et des enseignants aux formations dédiées du PAF.

En 2016-2017 sur l’académie de Créteil : 153 lycées soit 89,5 % des lycées de l’académie, 10 CFA, 638 classes (622 en lycée et 16 en CFA) , 16 817 élèves et apprentis, 58 salles de cinémas partenaires.

Prix Jean Renoir des lycéens

Visuel PRIX JEAN RENOIR DES LYCÉENS - LES LYCÉENS ÉLISENT LEUR FILM DE L’ANNÉED’octobre à mai, les classes visionnent 7 films français et européens issus de l’actualité cinématographique et présélectionnées par le comité national de sélection, dans la salle de cinéma partenaire du lycée. Ils proposent une critique, un point de vue sur chaque film, qu’ils publient sur le blog national du prix. À l’issue de la projection des sept films, ils participent au jury et distinguent le film lauréat de l’année.
De plus, un prix de la critique est décerné à des critiques d’élèves publiées sur le site national.

Trophée du Prix Jean Renoir des lycéens 2017 du lycée Samuel de Champlain (Chennevières-sur-Marne – 94)Modalités : l’opération s’adresse à des classes lycées déjà inscrits dans le dispositif Lycéens et apprentis au cinéma. Les classes candidates ne doivent pas bénéficier d’une option cinéma ou d’un autre dispositif cinéma. Il s’adresse prioritairement aux classes de zone rurale, péri-urbaine ou relevant de l’éducation prioritaire et aux classes de lycées professionnels.
Opérateur : ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.
Financements : inscription auprès de la DAAC. Les places de cinéma sont prises en charge par le ministère.
En 2016-2017 sur l’académie de Créteil : 4 classes dont 2 classes de lycées professionnels, LP Samuel de Champlain (Chennevières-sur-Marne), lycée des métiers Eugénie Cotton (Montreuil), LGT Pablo Picasso (Fontenay-sous-Bois), Internat d’excellence de Sourdun.

Culture scientifique et technique

Ateliers scientifiques et techniques

Le dispositif national des ateliers scientifiques et techniques (AST) permet aux élèves de s’engager dans une véritable pratique de recherche scientifique.
Un groupe d’élèves, avec un ou plusieurs professeurs et un chercheur, travaillent en commun sur un problème scientifique, en dehors du temps scolaire. Ils étudient aussi bien l’énoncé de la question que la communication publique des résultats.

Une journée académique de valorisation des AST permet chaque année aux lycéens et collégiens de présenter leurs travaux.

Modalités de participation : un appel à projets annuel.

En 2015-2016 dans l’académie de Créteil : 31 ateliers scientifiques financés, 620 élèves touchés.

Écriture, lecture et oralité

À l’école des écrivains. Des mots partagés

À l’école des écrivains. Des mots partagés a pour objectif de donner le gout de la lecture et des mots à des élèves parfois éloignés de la littérature. Elle leur permet de travailler la lecture, l’expression écrite et orale. Un écrivain parraine chaque classe engagée dans l’opération qui s’adresse à des élèves de 4e ou de 3e des collèges REP et ruraux. L’écrivain propose la lecture d’une œuvre « classique » et d’une œuvre personnelle, préalablement à trois rencontres avec les élèves. Avec l’aide de l’enseignant, il prolonge ces lectures par des exercices d’écriture et mène ainsi les élèves à un rapport plus intime à son œuvre personnelle. L’opération permet un travail sur la lecture des ouvrages choisis, elle implique un questionnement sur le geste d’écriture, un travail sur les références littéraires des auteurs intervenants, sur leur rapport à l’écriture, à la littérature. Le temps d’écriture et de préparation de la classe entre chaque rencontre avec l’auteur est de la responsabilité de l’enseignant.

Opérateur : la Maison des écrivains et de la littérature (la MEL).
Modalités de participation : inscription des établissements auprès de la MEL. Opération financée par le ministère et la Caisse des dépôts.

L’Ami littéraire

L’Ami littéraire est une opération nationale de rencontres ponctuelles d’écrivains en milieu scolaire reposant sur la lecture de la littérature contemporaine et la découverte des auteurs d’aujourd’hui. Un auteur se rend dans une classe pour effectuer une lecture de ses œuvres, permettant ainsi la naissance d’un vrai échange entre lui et les élèves, sur les œuvres mais aussi sur toutes les questions ayant trait à la littérature (sources, écriture, thématiques, les rapports entre écrivain et société ou entre la littérature et les autres arts…).
La rencontre, d’une durée de deux heures, concerne une classe. Chaque auteur peut effectuer au maximum deux rencontres pour deux classes dans un établissement.

Opérateur : la Maison des écrivains et de la littérature (la MEL).
Financements : cofinancements sur projets, 50 % pour la MEL et 50 % pour l’établissement ou la structure.
En 2015-2016 dans l’académie de Créteil : 28 classes participantes, 964 élèves.

Sur le site de la Maison des écrivains et de la littérature

Poésie en liberté

Affiche de Poésie en Liberté 2016L’opération Poésie en liberté est un concours international de poésie en langue française. Il s’adresse aux collégiens et lycéens. Il se déroule sur Internet autour d’un sujet libre. Les éditions Le temps des cerises publient chaque année une anthologie.

L’association Poésie en liberté pilote l’opération sous l’autorité du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche avec le Canopé-académie de Créteil.

Opérateur : Poésie en liberté.
Modalités de participation : inscription gratuite auprès de l’association.
En 2015-2016 sur l’académie de Créteil : 38 établissements scolaires participants.

Le site

Musique

Chorales d’établissements scolaires

La chorale de l’établissement scolaire placée sous la responsabilité des professeurs d’éducation musicale et de chant choral s’inscrit dans la durée de l’année scolaire et les séances de travail (répétitions) hebdomadaires qui lui sont consacrées sont organisées sur une plage horaire permettant au plus grand nombre d’élèves, quelle que soit leur classe, d’y participer. Le projet mené par la chorale de l’établissement peut associer d’autres élèves impliqués dans divers dispositifs au sein ou à l’extérieur de l’établissement : ensembles instrumentaux et orchestres, ateliers artistiques, classes à horaires aménagés. Il est notamment souhaitable de construire des projets associant plusieurs établissements, qu’elles soient d’un même niveau (deux collèges, par exemple) ou de niveaux différents (un collège et une école ou un lycée). Ouverte sans exigence de prérequis à tous les élèves, la chorale réunit tous les niveaux scolaires, contribue à l’intégration des élèves et peut être un élément structurant de la dimension artistique du projet d’école ou d’établissement.

Opérateurs : chaque établissement scolaire qui le souhaite. L’association Musichœur permet de fédérer des chorales entre elles et d’apporter une aide matérielle pour les concerts.
En 2015-2016 dans l’académie de Créteil : 114 chorales, 3400 élèves.

Circulaire Le chant choral à l’école, au collège et au lycée

Élèves au concert

Le dispositif Élèves au concert, proposé conjointement par le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et le ministère de la Culture et de la Communication propose des concerts de musique vivante et des ateliers de pratiques musicales en direction de publics du second degré.
En complément à ce programme, les JMF (Jeunesses musicales France) proposent le festival Tout’ ouïe dont la 2e édition a eu lieu en décembre 2014 dans l’académie de Créteil en partenariat avec la Ferme du Buisson.

Modalités : inscription auprès des JMF. Les spectacles ont lieu prioritairement en temps scolaire mais peuvent être hors temps scolaire pour des séances familles ou tout public.

Opérateurs : JMF (Jeunesses musicales France).
Financements : une participation est demandée aux établissements scolaires à hauteur de 20 % du cout réel de la place par spectateur.

Sur le portail interministériel

Orchestre à l’école

Bannière du site http://www.orchestre-ecole.com/. Voir description longue.

Orchestre à l’école est un dispositif transformant une classe entière en orchestre pendant 3 ans (en primaire ou au collège) comportant :

  • une heure de cours d’instrument et une heure de cours d’orchestre par semaine, c’est un projet musical obligatoirement inscrit dans le projet d’établissement, les professeurs d’écoles de musique ou de conservatoires se déplacent au sein des établissements scolaires et travaillent en étroite collaboration avec les professeurs de l’Éducation nationale ;
  • une heure de lecture de la musique et de technique instrumentale, pour cela, les professeurs adaptent leur pédagogie et utilisent un répertoire spécifiquement créé pour atteindre un niveau musical de qualité, indispensable à la valorisation des élèves.

C’est un partenariat impliquant toujours un établissement scolaire, un conservatoire ou une école de musique et des collectivités territoriales. Fortement ancré dans le territoire et s’appuyant sur les envies et les compétences des acteurs locaux, chaque orchestre est unique, tant sur le plan pédagogique, qu’artistique et organisationnel. Les élèves sont majoritairement non-inscrits dans un établissement spécialisé d’enseignement de la musique et débutent dans cette classe leur première expérience instrumentale.

Opérateur : association Orchestre à l’école (OAE).
Modalités de participation : inscription des établissements auprès des directions des services départementaux de l’Éducation nationale.
En 2015-2016 dans l’académie de Créteil : 32 classes « orchestre » en collège (de la 5e à la 3e) réparties sur 17 établissements soit environ 864 élèves.

Le site

Peace & lobe

Visuel ‘atome de Bohr’ PEACE & LOBEPeace & lobe est un spectacle pédagogique qui a pour but de sensibiliser les adolescents aux risques auditifs liés aux musiques amplifiées. Prenant la forme d’un spectacle multiforme (musique, théâtre, vidéo), Peace & lobe est destiné à un public scolaire (de la 4e à la terminale) qui se veut proposer un comportement responsable pour une bonne gestion de son « capital auditif ». Illustré de manière humoristique et dynamique, le spectacle aborde les volumes sonores à travers l’histoire des courants musicaux et des technologies. Est ensuite expliqué le fonctionnement de l’oreille et de ses limites pour finir sur les messages de prévention pour conserver son audition.
Précédé en classe d’une phase d’initiation et de découverte des thématiques abordées, le dispositif peut se poursuivre quelques semaines après le spectacle, par le retour en classe d’un des musiciens pour reprendre les messages de prévention.

Opérateur : RIF/ADIAM94.
Modalités de participation : inscription auprès de RIF.
Financements : inscription gratuite pour les établissements scolaires.
En 2015-2016 dans l’académie de Créteil : 1875 élèves touchés.

Sur le site du RIF

Chroniques lycéennes

CHRONIQUES LYCÉENNES - PRIX CHARLES CROS LYCÉEN DE LA CHANSON FRANCOPHONEDepuis 2008, l’atelier Canopé de La Rochelle-académie de Poitiers pilote, avec l’Académie Charles-Cros, une opération de valorisation de la nouvelle chanson francophone intitulée Chroniques lycéennes.
Tous les lycées en France et à l’étranger peuvent y participer.
Une compilation comprenant 20 titres récents est adressée à chaque classe participante. Autour de ces morceaux, différentes activités peuvent être menées par les enseignants (débats, recherches, ateliers d’écriture argumentative ou poétique, rencontres avec les artistes, découverte de l’univers des musiques actuelles, animation d’un blog…).
Les élèves sont invités à rédiger des analyses critiques des chansons proposées et à les transmettre avant début avril à l’atelier Canopé de La Rochelle. Une sélection est effectuée pour retenir les 50 textes les plus pertinents qui seront publiés dans un supplément d’un média à diffusion nationale.

Le site

Théâtre

Lycéens en Avignon

Lycéens et apprentis en Avignon est un dispositif qui permet d’accueillir chaque année quelques 800 lycéens issus de toutes les filières. Encadrés par les équipes pédagogiques des CEMEA et leurs enseignants, les jeunes découvrent le festival, assistent à des spectacles, rencontrent des artistes, participent à des ateliers autour des œuvres présentées.

Ce dispositif encadré par une convention cadre entre le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le festival d’Avignon et les Centres de jeunes et de séjour du festival d’Avignon permet de soutenir les actions des lycées.

Opérateur : CEMEA.
Modalités de participation : appel à projets lancé par la DGESCO.

 
Agenda
Vous devez activer JavaScript pour afficher l’horloge.