Logo Région académique Ile-de-France - académie de Créteil, lien vers la page d’accueilÉducation artistique et culturelle de l’académie de Créteil

Les opérations et dispositifs nationaux transversaux

04 / 12 / 2015

Les ateliers artistiques

Le dispositif national des ateliers artistiques a pour objectif de faire découvrir aux élèves volontaires la diversité et la complémentarité des expressions artistiques par une approche à la fois pratique et théorique. Les ateliers sont encadrés par des enseignants avec le concours d’artistes partenaires (non obligatoire en arts plastiques et éducation musicale). Ils peuvent privilégier, la rencontre entre plusieurs arts, autour d’une dominante. L’atelier est ouvert pour la durée d’une année scolaire et fait l’objet d’une évaluation par un comité de pilotage. Plusieurs ateliers peuvent être ouverts dans un même établissement, s’ils répondent aux critères annuels de sélection fixés par le comité de pilotage.

Il s’agit d’un projet :

  • piloté par une équipe d’enseignants en partenariat avec une structure culturelle qui fait intervenir un artiste dans l’établissement ;
  • qui se déroule en dehors du temps scolaire et qui dure une soixantaine d’heures au total sur l’année (2 heures par semaine en dehors des emplois du temps des enseignants et des élèves) ;
  • qui est ouvert à tous les élèves de tous les niveaux d’un établissement (il faut donc que la plage horaire choisie puisse convenir à l’ensemble des élèves de l’établissement) ;
  • au cours duquel l’artiste intervient au moins la moitié des séances, les enseignants doivent assurer seuls les séances restantes ;
  • qui place la pratique artistique au cœur du travail ;
  • qui prévoit de manière obligatoire une ouverture culturelle plus large que les interventions de l’artiste (assister à plusieurs concerts, spectacles, expositions dans l’année, etc.).

Dans le domaine scientifique, on parle d’ ateliers scientifiques et techniques.

Cas particuliers des ateliers artistiques dans les domaines « musique » et « arts visuels » : si l’atelier est encadré par le professeur d’éducation musicale pour les ateliers artistique « musique » ou le professeur d’arts plastiques pour les ateliers artistiques « arts visuels », le partenariat n’est pas obligatoire et l’enseignant spécialiste de la discipline peut mener seul le projet en gardant le cadre général (hors temps scolaire, 60 heures sur l’année, pratique artistique fondamentale, ouverture culturelle).

Modalités de participation : un appel à projets annuel en direction des EPLE est lancé par le rectorat. Une commission élargie aux représentants du comité territorial valide les ateliers.

Financement : rectorat de Créteil.

En 2015-2016 dans l’académie de Créteil : 51 ateliers artistiques financés, 540 collégiens et 575 lycéens touchés.

Sur le portail interministériel de l’éducation artistique et culturelle

Le Contrat local d’éducation artistique (CLEA)

Le contrat local d’éducation artistique est un programme proposé par l’État/DRAC aux collectivités qui souhaitent développer une politique d’EAC. Ce contrat signé pour trois ans renouvelable une fois trois ans, mobilise les structures éducatives, sociales et culturelles d’un territoire pour mettre en œuvre un programme d’actions au bénéfice des enfants, des jeunes et des familles. Des artistes, choisis par le comité de pilotage sur la base d’un appel à candidature, sont accueillis pour réaliser une résidence d’éducation artistique inscrivant ainsi le territoire dans une dynamique de projet artistique et culturel.

Modalités de participation : contrat avec la DRAC et les collectivités locales concernées.

Financement : DRAC Ile-de-France.

En 2015-2016 dans l’académie de Créteil :

Pays de l’Ourcq
Cirque et danse
Le Blanc-Mesnil – Aulnay-sous-Bois
Musiques actuelles
Terres de France
 
Est Ensemble
Photo vidéo
Clichy – Montfermeil
Musique
Créteil
Danse
Vitry-sur-Seine / Ivry-sur-Seine / Villejuif
Danse

Sur le site DRAC Ile-de-France

Les classes à PAC

Le dispositif national des classes à PAC permet depuis 2002 de faire intervenir des artistes ou des professionnels de la culture. Il permet une diversification au-delà des domaines traditionnels obligatoires (éducation musicale et arts plastiques) en s’ouvrant à l’architecture, au cinéma et à l’audiovisuel, à la danse, au design, à la littérature, au patrimoine, à la photographie, au théâtre, aux arts du cirque, à la culture scientifique et technique, aux arts du gout… Il favorise les initiatives de terrain et fait de chaque enseignant un acteur de ce projet dans sa propre classe.

Il s’agit d’un projet :

  • piloté par un enseignant en partenariat avec une structure culturelle qui fait intervenir un artiste dans la classe ;
  • qui se déroule sur le temps scolaire (dans l’emploi du temps de la classe) ;
  • qui se déroule avec une classe définie ;
  • qui prévoit 8 à 15 heures d’interventions d’un artiste autour d’un thème et d’une problématique artistiques qui trouvent un lien avec les contenus pédagogiques du cours, il n’est pas du tout obligatoire que l’enseignant soit spécialiste du domaine artistique abordé (les projets en musique ne sont donc pas réservés aux enseignants d’éducation musicale) ;
  • qui insiste en premier lieu sur la pratique artistique (de l’ordre de l’initiation) ;
  • qui propose également si possible une ouverture culturelle plus large que les interventions de l’artiste (assister à un concert, un spectacle, visiter une exposition, etc.).

Modalités de participation : un appel à projets annuel territorial.

En 2015-2016 dans l’académie de Créteil : 195 classes à PAC financées, 6 700 élèves touchés.

Les jumelages structures culturelles-établissements scolaires

Un jumelage n’est pas un « dispositif », mais un projet de partenariat global entre un établissement scolaire et un établissement culturel. C’est un cadre souple, conçu conjointement par les deux partenaires et prenant en compte de façon croisée leurs objectifs éducatifs et culturels. Il met en cohérence, dans l’esprit du volet culturel du projet d’établissement, les différentes actions menées avec le partenaire culturel et peut concerner plusieurs thématiques (par exemple : spectacle vivant-arts visuels-cinéma).
Un établissement scolaire peut s’engager dans des jumelages avec plusieurs partenaires culturels afin de proposer à ses élèves un plus grand nombre de thématiques.

Modalités de participation : un appel à projets.

En 2015-2016 dans l’académie de Créteil : 8 jumelages financés, 430 élèves touchés.

Partenariat culturel sur éduscol

Résidence territoriale artistique et culturelle en milieu scolaire

La résidence territoriale artistique et culturelle en milieu scolaire a pour ambition de développer l’éducation artistique et culturelle et d’approfondir les partenariats sur un territoire en complémentarité d’autres dispositifs existants.

[Elle permet] de proposer une éducation artistique fédératrice concernant aussi bien les enfants et les jeunes, que leurs familles ; (…) de contribuer au développement culturel et artistique du territoire (patrimoine, lecture publique, musées, cinéma...) en inscrivant le projet dans une dynamique locale (communale, intercommunale…) et participative (publics, établissements scolaires, structures municipales et associatives).

Modalités de participation : un appel à projets annuel en direction des structures culturelles est lancé par la DRAC Ile-de-France. Les territoires concernés par un contrat local d’éducation artistique en partenariat avec l’Éducation nationale ne sont pas éligibles à ce dispositif. Les établissements scolaires ayant des enseignements artistiques optionnels ou de spécialité ne peuvent être concernés.

Opérateur : DRAC Ile-de-France–SDAT.

Financements : DRAC Ile-de-France.

En 2015-2016 dans l’académie de Créteil : 26 résidences réparties sur les 3 départements, 71 établissements scolaires, 5068 élèves concernés.

Sur le site de la DRAC Ile-de-France

 
Agenda
Vous devez activer JavaScript pour afficher l’horloge.