Éducation artistique et culturelle de l’académie de Créteil

Appel à projets pour 2018-2019

Cette année, les établissements publics ont jusqu’au 14 septembre 2018 pour proposer leurs projets à l’examen des commissions. Ce calendrier permettra de construire avec les partenaires culturels, les professeurs relais et les conseillers de la DAAC, la cohérence de la dimension culturelle des projets d’établissements. Attention : les projets qui sont l’objet d’une reconduction doivent impérativement être déposés sur l’application avant le mercredi 20 juin 2018.

Circulaire

Fiches et notices

Propositions de PIE 2018-2019

Vous devez activer JavaScript pour effectuer une recherche.

  • Archi|pel (architecture)

    Archi|pel (architecture)

    La DAAC et le CAUE 94 proposent un projet éducatif libre pour permettre aux classes (du cycle 3 à la terminale) de découvrir l’architecture de son territoire. Il donne lieu à plusieurs séances dans l’établissement, sur le territoire et chez des partenaires culturels associés (lieux de patrimoine, musées et centres d’art, archives, Géoroom, Cité de l’architecture et du patrimoine, Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, Muse en circuit…).

    Les objectifs du projet sont les suivants :

    • sensibiliser les élèves à l’architecture et à l’urbanisme de leur ville et de leur territoire : lieu de vie, lieu d’apprentissage, de l’établissement scolaire à sa résidence, quartier, centre-ville et périphéries, bâtiments remarquables, réhabilitation urbaine ;
    • aborder le construit par les matériaux, les techniques, les enjeux (sociaux, économiques, culturels, patrimoniaux, urbains) et par l’histoire (de l’architecture, du patrimoine, de l’urbanisme, des territoires, des habitants) ;
    • présenter les métiers de l’architecture et du patrimoine : architecte, paysagiste, urbaniste, technicien du bâtiment, métiers liés aux innovations techniques et technologiques, métiers du patrimoine… ;
    • proposer des démarches d’appropriation créative du territoire (sonore, littéraire, plastique, photographique, numérique) et un travail artistique et technique (maquettes, plans, cartes…) donnant lieu à une restitution/valorisation.

    Plus de renseignements : Sylvain Bory, conseiller architecture, sylvain-francoi.bory@ac-creteil.fr, 📞 01 57 02 66 68.

  • Classes-jury du festival Ciné junior (cinéma)

    Classes-jury du festival Ciné junior (cinéma)

    Structure partenaire : Cinéma public

    Visuel de Cinéma publicL’association Cinéma public organise chaque année depuis maintenant 27 ans, le festival international de cinéma jeunes publics Ciné junior qui se déroule dans vingt-deux salles de cinéma publiques et dix médiathèques du Val-de-Marne. Le festival Ciné junior a pour ambition de permettre aux enfants et adolescents du département de découvrir des films français et étrangers de qualité et d’aider concrètement la diffusion des films pouvant participer à un véritable éveil artistique du jeune public.

    Les classes-jury du festival Ciné junior voient avec leur enseignant tous les longs-métrages en compétition lors de 7 séances pendant la durée du festival (2 semaines). Les classes sont amenées à rencontrer des membres des équipes des films. Un intervenant les accompagne dans la découverte de ces films et la formulation de leur point de vue afin de les amener au choix d’un film lauréat. Certaines de leurs prises de parole sont filmées et montées dans un film qui sera projeté lors de la clôture du festival, moment fort où les différentes classes jury du département se retrouvent. C’est aussi à ce moment que toutes les classes jury remettent en effet leur prix devant le public.

    Volume horaire : 20 h total par classe
    • Entre 1 h et 1 h 30 par film en compétition (soit pour 7 films en compétition, environ 10 h de projection).
    • Environ 5 h de rencontres en salle et interventions en classe.
    • Un temps de délibération en classe (2 h) + une après-midi de remise des prix (3 h).
    • Temps global par classe : 20 h environ.
    Financement

    Le cout total moyen d’un projet pour une classe est de 1100 € (rémunération des intervenants + une partie de la billetterie). En outre, il est nécessaire de prévoir le financement du transport de la classe vers les lieux de projection du festival.

    À titre indicatif, les recettes peuvent se répartir ainsi :

    • Participation de l’établissement : 500 €
    • Moyens complémentaires à solliciter auprès du rectorat : 500 €
    • La structure culturelle participe également au financement du projet.
    Modalités d’inscription

    Contacter préalablement Cinéma public, la structure partenaire, pour convenir de l’organisation spécifique à l’établissement et du budget correspondant.
    Les modalités d’inscription et de mise en œuvre des projets interétablissements proposés par l’académie de Créteil et ses partenaires culturels sont exposées ci-dessus.

    Ce projet, inscrit au volet culturel du projet d’établissement, doit être saisi en ligne sur l’application «  PEAC  », http://sconet.in.ac-creteil.fr/ onglet Enquêtes et Pilotage, avant le 14 septembre 2018 en précisant bien qu’il s’agit du projet interétablissements (PIE) Classes-jury du festival Ciné junior.

    Les établissements sont informés à la rentrée de la décision de la commission académique d’étude des projets artistiques, culturels et scientifiques. Si le projet est validé, une convention de partenariat devra être signée entre l’établissement et Cinéma public.

    Personnes à contacter pour plus de renseignements
  • « Critweet » : initiation à la critique de cinéma (cinéma)

    « Critweet » : initiation à la critique de cinéma (cinéma)

    Partenaire : Forum des images

    Il permet de mettre en œuvre le parcours d’éducation artistique et culturelle et se déploie dans trois champs d’action : des rencontres avec des œuvres et des professionnels du cinéma, des pratiques individuelles et collectives, l’appropriation de repères culturels concernant le cinéma.

    Cahier des charges (PDF, 530 Ko)

  • Danse et théâtre s’en mêlent (danse et théâtre)

    Danse et théâtre s’en mêlent (danse et théâtre)

    Quand le jeu dramatique rencontre l’expression chorégraphique :
    l’exploration d’un langage pluridisciplinaire…

    Projet interétablissements proposé par la Maison des arts et de la culture de Créteil
    en partenariat avec la DAAC du rectorat de Créteil.

    Ce projet pourra concerner en 2018-2019 quatre classes, de la 6e à la terminale
    (dans l’idéal, deux classes de collège et deux classes de lycée).

    Les classes participant au projet pourront travailler sur les problématiques liées à la rencontre de différents arts sur le plateau, aux spécificités de chacune des disciplines : théâtre et danse, et au-delà, à la notion de mise en scène pluridisciplinaire.

    Ce parcours de découverte pourra, à tous les niveaux de classe, enrichir l’enseignement de l’histoire des arts ou les EPI en collège.

    Ce projet s’articulera autour de 3 spectacles au choix dans la programmation de la Maison des arts de Créteil.
    Avec plusieurs propositions intégrant :

    • un spectacle plutôt théâtral,
    • un spectacle plutôt chorégraphique,
    • une création mêlant les deux langages artistiques.

    Les enseignants, en concertation avec l’équipe chargée des relations publiques de la Maison des arts, composeront un parcours adapté aux préoccupations de leurs élèves et à leurs propres objectifs pédagogiques.

    Chaque classe se verra proposer par la Maison des arts
    • Un atelier de pratique artistique co-animé par un comédien et un danseur contemporains pour explorer de manière sensible la rencontre de ces deux langages.
      Fondé sur le planning d’interventions suivant :
      • 1 séance de pratique (2 h) théâtre
      • 1 séance de pratique (2 h) danse
      • 1 séance de pratique (2 h) théâtre
      • 1 séance de pratique (2 h) danse
      • 1 séance de pratique (2 h) co-animée rencontre théâtre / danse
    • Des rencontres-atelier, en amont et/ou en aval de certains des spectacles choisis, avec un représentant de l’équipe de création (metteur en scène, scénographe, créateur lumières, comédien, danseur du spectacle…) pour aborder la notion de mise en scène pluridisciplinaire.
    • Au cours de ce parcours de spectateur et en fonction des disponibilités de l’équipe technique de la Maison des arts, l’équipe pourra également proposer une visite technique du lieu.
    • Entre les séances avec les artistes ou professionnels de la culture, la classe travaillera sur le projet avec le/les enseignants.
    • Le parcours se terminera par une journée de restitution à la Maison des arts, réunissant toutes les classes, qui pourront échanger leurs impressions de spectateurs et leurs réalisations mises en commun dans un dernier « workshop » (atelier) avec les deux artistes intervenants du projet.

    Les enseignants intéressés sont invités à prendre contact avec le service des Relations publiques de la Maison des arts pour adapter le cadre général du parcours aux spécificités de leur classe et de leur projet pédagogique.

    Financement

    La Maison des arts s’engage à prendre en charge les différentes rencontres avec les équipes artistiques, avec les professionnels et les visites techniques.

    Le rectorat de Créteil versera à égalité avec l’établissement une aide de 500 € destinée à lui permettre de payer 1000 € d’intervention, la Maison des arts prenant en charge les 200 € restants. L’établissement pourra, s’il le souhaite, et en accord avec les représentants de la structure partenaire, financer des séances supplémentaires.
    Pour obtenir le financement du rectorat, les établissements doivent en faire la demande avant le 14 septembre 2018 en saisissant le projet sur l’application PEAC.

    Le cout des billets de spectacle, ainsi que les transports éventuels, sont également à la charge de l’établissement (et/ou des familles). La Maison des arts propose aux classes participantes le tarif « partenaire » de 9 € pour les spectacles en soirée, et 4 € pour les spectacles jeune public.

    Pour préparer la saisie, il est indispensable de compléter la fiche projet.

    Contacts

    Rectorat de Créteil, délégation académique à l’éducation artistique et à l’action culturelle

    Stéphanie Coudurier,
    conseillère danse,
    ☎ 01 57 02 66 64,
    stephanie.coudurier@ac-creteil.fr
    Marielle Vannier,
    conseillère théâtre et arts du cirque,
    ☎ 01 57 02 66 69,
    maria.vannier@ac-creteil.fr

    Maison des arts et de la culture : ☎ 01 45 13 19 15

    Amandine Jaubert,
    amandine.jaubert@maccreteil.com
    Marianne Coffy,
    rp.scolaire@maccreteil.com
  • Découvrir un centre d’art contemporain francilien (arts visuels)

    Découvrir un centre d’art contemporain francilien (arts visuels)

    Sur plusieurs séances, tout au long de l’année, les élèves appréhenderont la création contemporaine à travers l’exemple de l’une des structures qui la soutient.

    Après avoir abordé les éléments structurels fonctionnels du centre d’art, les élèves rencontreront divers intervenants impliqués dans la scène artistique : un ou plusieurs artistes, des membres de l’équipe du centre d’art (programmation, régie, médiation) et ils feront également l’expérience de la confrontation à des créations artistiques.

    Les élèves visiteront les expositions programmées. Ils seront accompagnés dans l’appréhension des œuvres afin qu’ils puissent s’en saisir de manière sensible et développer un propos argumenté.

    Une rencontre avec un artiste sera organisée dans la mesure du possible. À cette occasion, l’artiste partagera son regard sur son travail, expliquera son parcours, son quotidien… Un atelier plastique conçu en prolongement des notions abordées au cours de la visite d’une exposition est envisageable dans certaines structures culturelles.

    Initié par La Maison d’art Bernard Anthonioz (MABA) à Nogent-sur-Marne, le projet peut être décliné avec de nombreux centres d’art contemporain implantés sur le territoire académique.

    Centres d’art participant au projet :

    • 77 : le Centre photographique d’Ile-de-France (Pontault-Combault), la Ferme du Buisson (Noisiel)
    • 93 : la Galerie (Noisy-le-Sec), Synesthésie (Saint-Denis)
    • 94 : le Crédac (Ivry-sur-seine), la Maison d’art Bernard Anthonioz (Nogent-sur-Marne), la Maison de la photographie Robert Doisneau (Gentilly), le CAC La Traverse (Alfortville).

    Contact DAAC de Créteil : Sylvain Bory, conseiller arts visuels, sylvain-francoi.bory@ac-creteil.fr, 📞 01 57 02 66 68.

  • La photo dans tous ses états (arts visuels)

    La photo dans tous ses états (arts visuels)

    Avec le Grand pari(s) de la photo.

    Ce projet amènera à croiser les regards et les approches sur l’image photographique. Qu’est-ce qu’une image photographique ? Quels rapports entretient-elle avec le réel ? En creux seront abordées les questions suivantes : pourquoi photographier ? pour qui ? Par le biais de visites d’expositions, d’ateliers et de pratiques artistiques, les élèves seront confrontés aux différents enjeux et usages de l’image photographique, de la plus historique à la plus contemporaine. Ils produiront eux-mêmes des images sur lesquelles ils développeront un discours.

    Ce projet est proposé par les structures du réseau du Grand pari(s) de la photo : Musée français de la photographie, Maison d’art Bernard Anthonioz, Centre photographique d’Ile-de-France, Musée départemental Albert Kahn et Maison de la photographie Robert Doisneau.

    Au programme : des visites d’expositions et des ateliers de pratiques photographiques sur l’année.

    Plus d’informations (PDF, 576 Ko)

    Contacts :

  • Le cabinet des dessins des Beaux-Arts de Paris (arts visuels)

    Le cabinet des dessins des Beaux-Arts de Paris (arts visuels)

    Parcours organisé autour des trois rendez-vous annuels avec le cabinet des dessins Jean Bonna de l’École nationale supérieure des beaux-arts.
    Les collections de dessins de l’École nationale supérieure des beaux-arts constituent le deuxième fonds le plus riche en France après celui des arts graphiques du musée du Louvre. L’association Le cabinet des amateurs de l’École des beaux-arts a engagé un partenariat avec un ensemble de lycées de l’académie de Créteil pour faire découvrir ses collections aux élèves.

    En 2018-2019, la programmation est axée sur trois expositions : Bâtir sous le second Empire, La Renaissance à Florence, un artiste contemporain (à déterminer).

    Candidature avant le 15 juin 2018.

    Prioritaires : lycées technologiques et professionnels, lycées en zones rurales.

    Contact DAAC de Créteil : Sylvain Bory, conseiller arts visuels, sylvain-francoi.bory@ac-creteil.fr, 📞 01 57 02 66 68.

  • Le partenariat annuel avec le Jeu de Paume (arts visuels)

    Le partenariat annuel avec le Jeu de Paume (arts visuels)

    Le Jeu de Paume est un centre d’art dédié à l’image (de l’invention de la photographie aux pratiques actuelles), situé place de la Concorde à Paris.

    Le partenariat scolaire annuel se caractérise par sa durée, par la régularité des rencontres avec les élèves et les enseignants, comme par les allers-retours entre le Jeu de Paume et les établissements scolaires. La participation de plusieurs enseignants d’une même classe implique une vision transdisciplinaire, notamment dans le cadre de l’enseignement de l’histoire des arts.

    Les enjeux de ce partenariat sont multiples, éducatifs autant que culturels :

    • envisager de manière ouverte et transversale les pratiques de l’image dans l’art et la société ;
    • explorer des notions et des démarches liées aux différentes images, images fixes et images en mouvement, de l’invention de la photographie à l’ère numérique ;
    • aborder les différentes caractéristiques des médiums et des médias ;
    • interroger et s’approprier les enjeux de l’art ;
    • développer l’exercice du regard, l’argumentation et le langage ;
    • apprendre à observer, à analyser, à distinguer et à échanger ;
    • mettre en relation différents domaines de connaissances (art, littérature, science, histoire, etc.) et d’expériences (mémoires, histoires personnelles, situations vécues, réalités sociales).

    Brochure des activités éducatives 2018-2019 du Jeu de Paume en suivant ce lien

    Contacts
    Jeu de Paume : Pauline Boucharlat, chargée des publics scolaires, service éducatif du Jeu de Paume, 📞 01 47 03 04 95, paulineboucharlat@jeudepaume.org.
    DAAC de Créteil : Sylvain Bory, conseiller arts visuels, 📞 01 57 02 66 68, sylvain-francoi.bory@ac-creteil.fr.

  • Les métiers du musée (arts visuels)

    Les métiers du musée (arts visuels)

    Les lieux d’expositions, les musées rassemblent beaucoup de professionnels qui œuvrent à l’existence et au fonctionnement de ces institutions, à la vie des œuvres d’art même. Souvent le public les ignore et les élèves n’imaginent pas que leur choix professionnel puisse se tourner vers ces lieux culturels.

    Certaines institutions permettront aux élèves des rencontres avec des professionnels quand d’autres institutions s’attacheront à produire des documents vidéo sur les professions qui s’exercent dans les musées ou dans les galeries, les centres d’art et tous les lieux de monstration des œuvres.

    Recenser les ressources existantes en matière de métiers des musées, créer des ressources, rencontrer des professionnels, valoriser les filières techniques au musée seront les finalités de ce projet, qui s’adresse tout particulièrement aux élèves de 3e découverte professionnelle, et aux enseignements d’exploration de 2de.

    Dans les différents lieux partenaires de ce projet, les classes pourront rencontrer, en situation, et en fonction des disponibilités, certains professionnels, dans les métiers suivants : équipe technique, peintre, électricien, architecte muséographe, comptable, jardinier, documentaliste, régisseur audiovisuel, projectionniste, régisseur général des œuvres (métiers du montage d’exposition, manipulation, stockage, accrochage), régisseur des espaces, informaticien, webmestre, attaché de conservation, restaurateur, agent de sécurité, de surveillance, d’accueil, chargé du service des publics, commissaire d’exposition, chargé de communication, graphiste, pompier…

    Le projet pourra se décliner en plusieurs modules. Chaque module réunit 3 institutions différentes, tant dans leur champ artistique que dans leur envergure.

    Contact DAAC de Créteil : Sylvain Bory, conseiller arts visuels, sylvain-francoi.bory@ac-creteil.fr, 📞 01 57 02 66 68.

  • Mille et une aubes à l’IMA, apprendre à écrire un conte (écriture, lecture, oralité – droits de l’homme et cultures)

    Mille et une aubes à l’IMA, apprendre à écrire un conte (écriture, lecture, oralité – droits de l’homme et cultures)

    En partenariat avec l’Institut du monde arabe.

    Le projet, par nature interdisciplinaire, accueillera 3 classes de l’académie avec pour objectifs la découverte du monde arabe ainsi que l’acquisition de savoir-faire et de repères concernant le conte.

    Au cours de trois journées à l’Institut du monde arabe, les élèves découvrent le monde arabe et sont sensibilisés à son univers culturel grâce à une immersion dans l’imaginaire littéraire et artistique du conte arabe. Ils s’initient également à l’art du conte et à l’analyse de sa structure. Les élèves s’exercent ensuite à l’écriture. Ils acquièrent un savoir-faire autour des arts du livre dans des ateliers de calligraphie, d’enluminure et de décor géométrique. L’objectif est que chaque élève réalise son propre « livret-conte », qui s’insérera dans le conte Mille et une aubes publié sur le blog de l’IMA, qui réunira les productions de toutes les classes inscrites dans le PIE.

    Les élèves recevront leur propre livret-conte à l’issue du projet.

    Déroulement

    Avant le début du projet, les équipes enseignantes pluridisciplinaires des trois classes bénéficieront d’une visite du musée suivie d’un échange avec l’équipe de l’IMA de manière à fixer des objectifs précis et à établir un calendrier.

    Sur trois journées réparties dans l’année scolaire, chaque classe se verra proposer la visite des collections permanentes de l’Institut du monde arabe, l’élaboration d’un conte collectif, la rédaction par chaque élève de son propre conte, la participation à un atelier écriture et calligraphie (découvrir l’alphabet arabe, apprendre à écrire son prénom) et à un atelier enluminure, art et géométrie pour décorer son livret-conte.

    Financement

    Cout total par classe : 740 € / 600 € (REP)
    à la charge de l’établissement qui peut déposer une demande pour un montant de 400 € auprès de la DAAC (à saisir sur l’application PEAC avant le 14 septembre). Reste à payer pour l’établissement : 340 € / 200 € (REP).

    L’Institut du monde arabe fournit les carnets aux élèves.

    Renseignements

    Partenaire culturel possible : la Maison du conte, lamaisonduconte.com.

  • Œuvre en cours (écriture, lecture, oralité)

    Œuvre en cours (écriture, lecture, oralité)

    En partenariat avec la Maison des écrivains et de la littérature.

    Œuvre en cours est une expérience singulière qui donne aux différents acteurs, élèves, auteur et enseignant, une occasion de mettre en partage une réflexion sur l’acte d’écrire. Dans cette action, le travail de l’auteur constitue la matière même de l’atelier.
    L’objectif est que l’écrivain partage avec les élèves sa propre démarche créatrice.
    Cette action vise principalement à : faire découvrir le travail de création d’un écrivain, susciter une réflexion sur l’écriture et sur la lecture, donner le gout de la lecture aux élèves par la rencontre et la pratique avec un auteur, favoriser, par le travail en commun, les apprentissages scolaires et culturels des élèves, réconcilier avec la langue, en donner une meilleure maitrise, en faire mesurer toutes les ressources par l’expérience concrète et intime du travail sur les mots, dans une démarche de création.

    Différentes propositions peuvent être envisagées : présentation par l’auteur d’un ouvrage à l’état de manuscrit, questions, réflexion, exercices à partir de ce manuscrit, lecture d’œuvres qui nourrissent celle de l’auteur, mise en perspective de différentes publications de ce dernier, lecture d’un livre publié par l’auteur, travaux d’écriture qui permettent aux élèves de faire une expérience intime de la démarche de l’écrivain…
    Les échanges pourront aussi répondre à des questions que l’enseignant, l’écrivain, les élèves souhaitent voir abordées : questions liées à un genre littéraire précis, problématiques particulières (le personnage, le décor, la représentation du réel, la voix narrative…)

    La Maison des écrivains et de la littérature (Mél) fera des propositions d’écrivains en fonction du projet de la classe, du public visé, des souhaits particuliers de chaque enseignant ou équipe d’enseignants.

    Déroulement de l’action

    Le dispositif prévoit :

    • une réunion de lancement de l’opération au cours de laquelle chaque enseignant (ou équipe d’enseignants) pourra rencontrer l’écrivain avec lequel il est prévu qu’il travaille, réunion à la Maison des écrivains et de la littérature ;
    • 5 séances de 2 heures avec l’écrivain, à répartir selon le projet (dans le cadre des horaires d’enseignement), avant les vacances de printemps ;
    • Un temps de préparation entre l’enseignant et l’écrivain.

    À noter : dans le dispositif, l’enseignant et l’écrivain s’engagent à participer à la réunion de lancement, hors rémunération, pour préparer le projet.

    Ouverture culturelle

    Il est important que les équipes pédagogiques s’engagent à proposer à leurs classes d’assister à des manifestations culturelles centrées sur la littérature contemporaine : lectures, salons, rencontres avec des auteurs, etc.
    La Maison des écrivains et de la littérature les informera régulièrement à ce propos.

    Les participants s’engagent à respecter le cahier des charges.
    Il est souhaitable de travailler en équipe, notamment avec le ou la documentaliste et de prévoir dès le départ des modalités d’évaluation du projet, notamment de garder des traces de l’évolution des représentations des élèves, de leur relation à la poésie contemporaine : journaux de bord (individuels ou collectifs), vidéos…

    Financement

    Cout total du projet pour 5 séances de 2 heures : 1300 €.
    Le principe est celui d’un co-financement de la rémunération du poète entre l’établissement scolaire et la Mél.

    • La part de la Maison des écrivains et de la littérature (Mél) s’élève à 650 €.
    • La part revenant à l’établissement scolaire s’élève à 650 € TTC pour les interventions du poète, dont 350 € de crédits pédagogiques qui pourront être demandés à la DAAC dans la cadre de l’appel à projets PEAC. Le reste à charge pour l’établissement est donc 300 €. Elle sera à régler sur facture à la Maison des écrivains et de la littérature (facture envoyée par la Mél à l’établissement scolaire).
      En outre, il est indispensable de prévoir l’achat de livres et des éventuels frais de présentation des travaux d’élèves, ainsi que les sorties culturelles en lien avec le projet. Le budget doit être équilibré : le total des « recettes » doit être égal au total des « dépenses ».
    Personnes à contacter
  • Poète dans la classe : lire, dire, écrire la poésie contemporaine (écriture, lecture, oralité)

    Poète dans la classe : lire, dire, écrire la poésie contemporaine (écriture, lecture, oralité)

    En partenariat avec la Maison des écrivains et de la littérature.

    Le dispositif Poète dans la classe propose aux élèves de rencontrer un poète pour vivre la poésie contemporaine à travers trois approches : la lire, la dire, l’écrire.

    Le projet vise principalement à : faire découvrir la poésie contemporaine aux enseignants et aux élèves, donner le gout de la poésie aux élèves par la pratique créative, faire se rencontrer les univers de l’enseignant et du poète afin de favoriser, par un travail commun, les apprentissages scolaires et culturels des élèves, réconcilier avec la langue, en donner une meilleure maitrise, en faire mesurer toutes les ressources par l’expérience concrète et intime du travail sur les mots, expérience essentielle de la création poétique, proposer la parole poétique comme moyen privilégié d’expression de soi, comme médiation au monde et mode de participation à une culture.

    La Maison des écrivains et de la littérature fera des propositions de poètes en fonction du projet de la classe, du public visé, des souhaits particuliers de chaque enseignant ou équipe d’enseignants.

    Déroulement de l’action

    Le dispositif prévoit :

    • une réunion de lancement de l’opération au cours de laquelle chaque enseignant (ou équipe d’enseignants) pourra rencontrer, à la Maison des écrivains et de la littérature, le poète avec lequel il est prévu qu’il travaille ;
    • 4 séances de 2 heures avec le poète, à répartir selon le projet (dans le cadre des horaires d’enseignement), avant les vacances de printemps si possible ;
    • une 5e séance correspondant à la restitution publique du projet avec les autres classes et les poètes.

    À noter : dans le dispositif, l’enseignant et le poète s’engagent à participer à une réunion de lancement pour préparer le projet hors rémunération.

    UNE Ouverture culturelle

    Il est important que les équipes pédagogiques s’engagent à proposer à leurs classes d’assister à des manifestations culturelles centrées sur la poésie contemporaine : lectures, performances, manifestations organisées, entre autres, par la Maison des écrivains et de la littérature, la Maison de la poésie, le Printemps des poètes.

    Les participants s’engagent à respecter le cahier des charges.
    Il est souhaitable de travailler en équipe, notamment avec le ou la documentaliste et de prévoir dès le départ des modalités d’évaluation du projet, notamment de garder des traces de l’évolution des représentations des élèves, de leur relation à la poésie contemporaine : journaux de bord (individuels ou collectifs), vidéos, etc.

    Financement

    Cout total du projet pour 4 séances de 2 heures : 1840 €.
    Le principe est celui d’un co-financement de la rémunération du poète entre l’établissement scolaire et la Mél.

    • La part de la Maison des écrivains et de la littérature (Mél) s’élève à 920 €.
    • La part revenant à l’établissement scolaire s’élève à 920 € TTC pour les interventions du poète, dont 600 € de crédits pédagogiques qui pourront être demandés à la DAAC dans la cadre de l’appel à projets PEAC. Le reste à charge pour l’établissement est donc 320 €. Elle sera à régler sur facture à la Maison des écrivains et de la littérature (facture envoyée par la Mél à l’établissement scolaire).
      En outre, il est indispensable de prévoir l’achat de livres et des éventuels frais de présentation des travaux d’élèves, ainsi que les sorties culturelles en lien avec le projet. Le budget doit être équilibré : le total des « recettes » doit être égal au total des « dépenses ».
    Personnes à contacter
    Partenaires possibles pour l’ouverture culturelle et les actions en lien avec le projet
  • Projet annuel avec le FRAC Ile-de-France : Flash / collection (arts visuels)

    Projet annuel avec le FRAC Ile-de-France : Flash / collection (arts visuels)

    Depuis la rentrée 2016, le FRAC Ile-de-France (Fonds régional d’art contemporain) invite plusieurs lycées de la région à participer à un projet en deux volets dans le cadre d’un partenariat annuel intitulé Flash/collection :

    • 1 exposition d’une œuvre vidéo de la collection durant plusieurs semaines.
    • 1 journée de rencontre dans l’établissement autour d’un petit module itinérant contenant une sélection d’œuvres bidimensionnelles de petit format issue du thème annuel proposé par le FRAC. Ce module est dessiné et conçu par un artiste, Olivier Vadrot.

    Chaque lycée bénéficiera d’une journée de présentation de ces œuvres par des médiateurs, journée qui s’adressera au plus grand nombre d’élèves et d’enseignants.

    Ces projets s’accompagneront systématiquement d’actions de médiation telles que des visites commentées au Plateau du FRAC à Paris et/ou au château de Rentilly, des séances pédagogiques, des interventions d’artistes et/ou de médiateurs et des formations. L’équipe enseignante peut aussi proposer des activités susceptibles d’enrichir l’offre du FRAC.

    Prioritaires : lycées technologiques et professionnels, lycées en zones rurales et en zone de sécurité prioritaire (ZSP).

    Pour toute information, contacter le FRAC :

    Contact DAAC de Créteil : sylvain-francoi.bory@ac-creteil.fr, 📞 01 57 02 66 68.

> Agenda
Vous devez activer JavaScript pour afficher l’horloge.