Éducation artistique et culturelle de l’académie de Créteil

Création d’affiches pour la Daac au lycée Le Corbusier

04 / 03 / 2020

Le mercredi 26 février 2020, avait lieu, au lycée Le Corbusier d’Aubervilliers, la remise des prix du concours d’affiches conçues par les élèves de terminale pour la Daac. Les cartes réalisées à partir de ces affiches serviront d’outil de communication pour notre service tout au long de l’année. Merci aux créateurs en herbe !

‘SÉRIE DE 4 CARTES RÉALISÉES PAR LES ÉLÈVES DE TERMINALE DU LYCÉE LE CORBUSIER’ Logos Daac, oLo[D]
Sur fond du tableau de Watteau, mosaïque des 4 cartes :
‘GRAINE DE CULTURE, FLEUR DE RÉUSSITE.’ avec Les Comédiens italiens (vers 1720) d’Antoine Watteau, National Gallery of Art
‘LA CULTURE, UN PRIVILÈGE À PARTAGER’ avec Vue de la maison royale de Fontainebleau (1722) de Pierre-Denis Martin, galerie des Fastes du château de Fontainebleau
‘Graine de culture, fleur de réussite.’ avec Labourage nivernais (1849) de Rosa Bonheur, musée d’Orsay
‘ART - AIMEZ - ARMEZ-VOUS’ avec Diane et Cupidon (1761) de Pompeo Batoni, Metropolitan Museum of Art
(Dessous :)
SÉRIE DE 4 CARTES RÉALISÉES PAR LES ÉLÈVES
DE TERMINALE DU LYCÉE LE CORBUSIER
AVEC L’ANTHROPOLOGIE POUR TOUS
Logo Daac
DAAC DU RECTORAT DE CRÉTEIL
4, RUE GEORGES-ENESCO
94010 CRÉTEIL CEDEX
🖳 daac.ac-creteil.fr 🖂 ce.daac@ac-creteil.fr  twitter.com/daacdecreteil
Logo OLO

Dès le mois de septembre, Catherine Robert, professeure de philosophie, a fait réfléchir ses élèves sur la culture, qui est une des notions du programme de terminale. Pour nourrir leur réflexion, les élèves ont lu des textes de philosophie, mais ont aussi découvert les apports de l’anthropologie et de la sociologie, en particulier par la lecture suivie d’Enfances de classe, livre qui vient d’être publié, dirigé par Bernard Lahire, professeur de sociologie à l’ENS de Lyon, et dont la forme accessible offrait une initiation réflexive assez aisée aux élèves. Cette lecture leur a permis de confronter leurs représentations avec celles d’autres classes sociales, de questionner la notion de culture légitime, d’élargir leur conception de la culture et de son rôle émancipateur.

Il ne s’agissait pas seulement de proposer aux élèves de faire du travail manuel, mais de faciliter l’entrée en philosophie par un premier exercice amusant et concret. Cette discipline, souvent réputée austère, peut intimider les élèves des sections technologiques, qui constituaient les deux tiers des concurrents, et plus généralement les élèves issus des milieux populaires qui sont a priori peu enclins à admettre qu’ils vont prendre plaisir aux joies critiques et heuristiques ! Par le moyen d’un exercice associant création graphique et réflexion argumentée, talent artistique et lecture des textes, ils ont finalisé leurs idées pour les formuler et les rendre efficaces.

Pompeo Batoni, Diane et Cupidon (1761) ‘ART - AIMEZ - ARMEZ-VOUS’Travaillant en groupes de quatre élèves, afin de mettre en commun ses idées et les discuter, ils ont choisi des images et des slogans, ils ont produit des textes écrits et un discours oral justifiant leurs choix et les ont soumis à l’ensemble de la classe pour critique. Chaque classe a alors choisi les meilleures productions et une trentaine de propositions ont été envoyées à la Daac. Ses membres ont joué le jeu, se transformant en clients de cette agence de communication éphémère, et ils ont retenu les propositions qui leur convenaient le mieux. L’agence de communication Wahaus a alors offert ses services pour améliorer le travail des élèves avec leur accord, et le résultat définitif a satisfait l’ensemble des participants, qui ont reçu leur prix avec joie et fierté ! Les éditions La ville brûle ont offert les livres de la remise des prix et les élèves ont tous été ravis de voir leur travail ainsi récompensé et reconnu.

Rosa Bonheur, Labourage nivernais (1849) ‘Graine de culture, fleur de réussite.’L’exercice a eu l’immense avantage de faire comprendre aux élèves que la qualité de l’expression peut servir efficacement les valeurs que l’on défend. Il leur offre aussi l’occasion de découvrir les vertus du travail collectif et de l’émulation quand elle vise à produire un travail commun. Les valeurs des élèves d’Aubervilliers ont rencontré comme naturellement celles que défend la Daac : la culture est un privilège à partager, elle est une arme d’émancipation, elle offre à tous le moyen de progresser en intelligence et elle est occasion de joie et d’épanouissement. Ceux de ces élèves qui avaient participé à la présentation du livre de Bernard Lahire en sa présence, le 31 janvier au musée du quai Branly-Jacques Chirac ont insisté sur l’importance du capital culturel comme moyen de la réussite scolaire et du progrès social. Tous les participants à la remise des prix du 26 février l’ont confirmé : la culture, c’est vachement bien, il suffit d’admirer le tableau de Rosa Bonheur pour s’en convaincre !

P.-D. Martin, Vue de la maison royale de Fontainebleau (1722) ‘LA CULTURE, UN PRIVILÈGE À PARTAGER’Antoine Watteau, Les Comédiens italiens (vers 1720) ‘GRAINE DE CULTURE, FLEUR DE RÉUSSITE.’

Bernard Lahire sur le site du centre Max Weber (CNRS)

Droits de l’homme et cultures

 
> Agenda
Vous devez activer JavaScript pour afficher l’horloge.