Appel à projets pour 2016-2017

20 / 04 / 2016

Pour la mise en œuvre du parcours d’éducation artistique et culturelle, l’appel à projets pour 2016-2017est lancé.

Appel à projets « mise en œuvre du parcours d’éducation artistique et culturelle (PEAC) » pour 2016-2017

Fiches

Liste des PIE

  • Chercheurs d’art au musée du quai Branly (arts visuels)

    Chercheurs d’art au musée du quai Branly (arts visuels)

    Une salle du musée du quai BranlyCollégiens et lycéens sont invités à devenir des chercheurs d’art au musée du quai Branly pour une année scolaire.

    Les élèves percent les secrets des arts et civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques grâce à un parcours mêlant découverte des œuvres du musée et rencontres avec des professionnels (personnels du musée, chercheurs, anthropologues ou historiens de l’art).

    Riches de leurs pratiques muséales et d’un regard critique, les « chercheurs d’art » se transforment en passeurs de culture, via divers supports (outil numérique en ligne, exposition dans leur établissement) ou lors de temps forts (Nuits des musées, Journée des arts et de la culture).

    Nombre maximum de classes de l’académie de Créteil : 5.

  • Cinéma et poésie (cinéma)

    Cinéma et poésie (cinéma)

    Partenaire : la Maison des écrivains et de la littérature (Mél) et le Cinéma du Panthéon

    Ce projet propose à des classes de voir 3 ou 4 films au Cinéma du Panthéon au cours de l’année, de rencontrer le réalisateur, puis de travailler en classe avec un auteur (écrivain, poète) après chaque projection : quelle expérience produit le film ? L’expérience du réalisateur rejoint-elle celle de l’écrivain ou du poète ? Comment le film choisi peut-il ouvrir à un travail d’écriture ? Comment la forme filmique peut-elle devenir poétique ?

    La Mél commandera un texte à partir du film choisi à chaque auteur engagé dans le projet. Il introduira les échanges avec les classes et le travail d’écriture des élèves.

    2 classes de lycée.
    Gabrielle Grosclaude,
    conseillère cinéma,
    📞 01 57 02 66 73,
    gabrielle.grosclaude@ac-creteil.fr
  • Classes festival Côté court (cinéma)

    Classes festival Côté court (cinéma)

    Partenaire : festival Côté court de Pantin

    Le projet propose de faire découvrir le fonctionnement d’un festival en centrant la réflexion sur la question de la programmation et de l’organisation (enjeux, choix, critères de sélection, fonctionnement d’un jury…), en partenariat avec l’équipe du festival au cours de l’année.

    Il met aussi en œuvre des ateliers de pratique sur la question du scénario.
    Au moment du festival, les élèves rencontrent des réalisateurs et des membres du jury et découvrent la diversité des courts-métrages sélectionnés.

    2 classes (collège, lycée).

    Cahier des charges (PDF, 358 Ko)

  • Classes jury Ciné junior (cinéma)

    Classes jury Ciné junior (cinéma)

    Partenaire : l’association Cinéma public

    Les classes jury du festival Ciné junior découvrent tous les longs métrages en compétition (7 ou 8 films). En immersion dans le festival, les élèves rencontrent des réalisateurs, acteurs et techniciens du cinéma. Quelle est la fonction d’un jury dans un festival de cinéma ? Comment juger un film ? Sur quels critères ?

    Lors de la clôture du festival, les différentes classes jury remettent leur prix, en justifiant leurs choix dans un discours devant le public et parfois en présence des réalisateurs, acteurs ou techniciens des films en compétition.

    4 classes de collège.

    Cahier des charges (PDF, 626 Ko)

  • Classes Le cinéma de l’enfance (cinéma)

    Classes Le cinéma de l’enfance (cinéma)

    Partenaire : Cinémathèque française

    Le service pédagogique propose un projet d’ateliers d’écriture, qui peuvent être prolongés par des ateliers d’illustration, autour d’un film emblématique de l’exposition sur le cinéma de l’enfance. Cette exposition brossera le portrait de l’enfance telle que le cinéma l’a représentée à partir de nombreux extraits de films, d’œuvres et de dessins originaux. Elle s’appuiera sur les émotions de ces jeunes personnages pour offrir une traversée de l’histoire du cinéma.

    3 classes (collège, lycée).

    Cahier des charges (PDF, 361 Ko)

  • Conteur dans la classe (écriture, lecture et oralité)

    Conteur dans la classe (écriture, lecture et oralité)

    Le projet inter-établissements (PIE) Conteur dans la classe est mis en place depuis la rentrée 2002, en partenariat avec La Maison du conte de Chevilly-Larue.

    Conteur dans la classe s’adresse à toutes les classes, de collège, lycée et lycée professionnel, ainsi qu’à tous les enseignants, indépendamment de leur discipline.

    Un conteur intervient 12 heures au total dans chaque classe de collège ou de lycée, réparties en 4 ou 6 séances. À l’issue du projet, la classe partage avec une autre classe une journée à La Maison du conte.

    Présentation complète du projet, contacts (PDF, 469 Ko)

  • Danse et théâtre s’en mêlent (danse et théâtre)

    Danse et théâtre s’en mêlent (danse et théâtre)

    Quand le jeu dramatique rencontre l’expression chorégraphique :
    l’exploration d’un langage pluridisciplinaire…

    Projet inter-établissements proposé par la Maison des arts et de la culture de Créteil
    en partenariat avec la DAAC du rectorat de Créteil.

    Ce projet pourra concerner en 2016-2017 quatre classes, de la 6e à la terminale
    (dans l’idéal, deux classes de collège et deux classes de lycée).

    Les classes participant au projet pourront travailler sur les problématiques liées à la rencontre de différents arts sur le plateau, aux spécificités de chacune des disciplines : théâtre et danse, et au-delà à la notion de mise en scène pluridisciplinaire.

    Ce parcours de découverte pourra, à tous les niveaux de classe, enrichir l’enseignement de l’histoire des arts.

    Ce projet s’articulera autour de 3 spectacles au choix dans la programmation de la Maison des arts de Créteil.
    Avec plusieurs propositions intégrant :

    • un spectacle plutôt théâtral,
    • un spectacle plutôt chorégraphique,
    • une création mêlant les deux langages artistiques.

    Les enseignants, en concertation avec l’équipe chargée des relations publiques de la Maison des arts, composeront un parcours adapté aux préoccupations de leurs élèves et à leurs propres objectifs pédagogiques.

    Chaque classe se verra proposer par la Maison des arts
    • Un atelier de pratique artistique co-animé par un-e comédien-ne et un-e danseu-r-se contemporain-e pour explorer de manière sensible la rencontre de ces deux langages.
      Basé sur le planning d’intervention suivant :
      • 1 séance de pratique (2 h) théâtre
      • 1 séance de pratique (2 h) danse
      • 1 séance de pratique (2 h) théâtre
      • 1 séance de pratique (2 h) danse
      • 1 séance de pratique (2 h) co-animée rencontre théâtre / danse
    • Des rencontres-atelier, en amont et/ou en aval de certains des spectacles choisis, avec un représentant de l’équipe de création (metteur en scène, scénographe, créateur lumières, comédien, danseur du spectacle…) pour aborder la notion de mise en scène pluridisciplinaire.
    • Au cours de ce parcours de spectateur et en fonction des disponibilités de l’équipe technique de la Maison des arts, l’équipe pourra également proposer une visite technique du lieu.
    • Entre les séances avec les artistes ou professionnels de la culture, la classe travaillera sur le projet avec le/les enseignants.
    • Le parcours se terminera par une journée de restitution à la Maison des arts, réunissant toutes les classes, qui pourront échanger leurs impressions de spectateurs et leurs réalisations mises en commun dans un dernier « workshop » (atelier) avec les deux artistes intervenants du projet.

    Les enseignants intéressés sont invités à prendre contact avec le service des relations publiques de la Maison des arts pour adapter le cadre général du parcours aux spécificités de leur classe et de leur projet pédagogique.

    Financement

    La Maison des arts s’engage à prendre en charge les différentes rencontres avec les équipes artistiques, visites techniques, rencontres avec des professionnels.

    Le rectorat de Créteil versera à l’établissement une aide de 500 € destinée à lui permettre de payer 1000 € d’intervention, la Maison des arts prenant en charge les 200 € restants. L’établissement pourra, s’il le souhaite, et en accord avec les représentants de la structure partenaire, financer des séances supplémentaires.
    Pour obtenir le financement du rectorat, les établissements doivent en faire la demande avant le 13 juin 2016 en saisissant le projet sur le logiciel « Sconet > ActionEtab (fiche DAAC) ».

    Le coût des billets de spectacle, ainsi que les transports éventuels, sont également à la charge de l’établissement (et/ou des familles).
    La Maison des arts propose aux classes participantes le tarif « partenaire » de 8 € pour les spectacles en soirée, et 4 € sur les spectacles jeune public.

    Pour préparer la saisie, il est conseillé de télécharger la fiche-modèle pour préparer le projet :

    Contacts

    Rectorat de Créteil, DAAC

    Stéphanie Coudurier,
    conseillère danse,
    📞 01 57 02 66 64,
    stephanie.coudurier@ac-creteil.fr
    Marielle Vannier,
    conseillère théâtre et arts du cirque,
    📞 01 57 02 66 69,
    maria.vannier@ac-creteil.fr

    Maison des arts et de la culture : 📞 01 45 13 19 15

    Amandine Jaubert,
    amandine.jaubert@maccreteil.com
    Marianne Coffy,
    rp.scolaire@maccreteil.com
  • « Et moi, qu’est-ce que j’en pense ? » (écriture, lecture et oralité)

    « Et moi, qu’est-ce que j’en pense ? » (écriture, lecture et oralité)

    Les bibliothèques de Montreuil proposent aux élèves un parcours de lecteur et de critique, en s’appuyant sur un corpus de supports traitant de sujet d’actualités (presse écrite, audiovisuelle, radio, web…).

    En lien avec le CDI, ils découvrent et analysent ces médias, les décryptent puis préparent une rencontre croisée avec deux personnalités en lien avec l’actualité. Ils sont accompagnés d’une journaliste et de professionnels de l’image : critique, captation vidéo, rencontre de grands témoins…

    Projet pour deux classes de 4e ou 3e.

    Présentation complète du projet, contacts (PDF, 497 Ko)

  • Flash / collection (arts visuels)

    Flash / collection (arts visuels)

    Une salle du château de Rentilly © Martin ArgyrogloLe Fonds régional d’art contemporain (FRAC) et la région Île-de-France mettent en place à partir de septembre 2016 un dispositif intitulé Flash / collection afin de proposer aux élèves de découvrir l’art contemporain. Ce partenariat annuel comporterait deux volets : l’exposition d’une œuvre vidéo de la collection du FRAC pendant plusieurs semaines dans le lycée ; un module d’œuvres itinérant qui donnera lieu à une présentation du fonds de la collection par des médiateurs au plus grand nombre d’élèves de l’établissement.

    Ce projet sera accompagné d’actions en lien avec les sites du FRAC (l’antenne à Paris et/ou le château de Rentilly en Seine-et-Marne).

    Si votre établissement est intéressé par ce dispositif d’éducation artistique et culturelle, merci de contacter, avant le 18 mai, le conseiller arts visuels de la DAAC de Créteil : sylvain-francoi-bory@ac-creteil.fr, 📞 06 57 02 66 68

    Présentation du dispositif Flash / collection (PDF, 860 Ko)

  • Initiation au cinéma documentaire : habiter l’Île-de-France (cinéma)

    Initiation au cinéma documentaire : habiter l’Île-de-France (cinéma)

    Partenaire : Forum des images

    Le Forum des images propose aux élèves de découvrir le documentaire, d’appréhender la représentation du réel et la notion de point de vue.
    Au cours de 5 séances, ils découvrent les ressources de la salle des collections, choisissent des rushs, procèdent au tournage de quelques images complémentaires si nécessaire. Ils les détournent en procédant à l’écriture et à l’enregistrement de la bande-son.
    Enfin, les groupes d’élèves présentent leurs réalisations lors d’une séance finale de projection qui réunit les classes impliquées et les intervenants.

    3 classes (collège, lycée).

    Cahier des charges (PDF, 459 Ko)

  • Les métiers des musées (arts visuels)

    Les métiers des musées (arts visuels)

    Les lieux dédiés à la création artistique contemporaine rassemblent des professionnels qui œuvrent à l’existence et au fonctionnement de ces institutions, et à la vie des œuvres. Souvent, les élèves n’imaginent pas que leur choix professionnel puisse se tourner vers ces lieux culturels.

    La Briqueterie, centre de développement chorégraphique du Val-de-Marne, le MAC VAL, musée d’art contemporain du Val-de-Marne à Vitry-sur-Seine, et le centre d’art contemporain d’Ivry – le Crédac à Ivry-sur-Seine s’associent et proposent à trois classes de découvrir les coulisses des expositions et des spectacles qu’ils produisent. Il s’agit ainsi d’aller à la rencontre des métiers et des missions caractéristiques de ces structures.

    Dans les différents lieux partenaires de ce projet, les classes pourront rencontrer, en situation, les métiers suivants : équipe technique, peintre, électricien, architecte muséographe, comptable, programmateur de spectacles, jardinier, documentaliste, régisseur audio-visuel, projectionniste, régisseur général des œuvres (métiers du montage d’exposition, manipulation, stockage, accrochage), régisseur des espaces, informaticien, webmaster, attaché de conservation, restaurateur, agent de sécurité, de surveillance, d’accueil, chargé du service des publics, commissaire d’exposition, chargé de communication, graphiste, pompier…

    Ce projet s’adresse tout particulièrement aux élèves de 3e découverte professionnelle, et aux enseignements d’exploration de 2de.

    Planning : Le projet se déroule tout au long de l’année scolaire 2016-2017.

    Nota bene : Ce projet autour des métiers des musées peut être décliné avec d’autres institutions culturelles partenaires, engagées les années précédentes, selon les demandes des établissements scolaires et les possibilités des partenaires culturels (Musée de la chasse et de la nature, La maison rouge, Centre Pompidou, Palais de Tokyo, musée Rodin…)

  • Les pionnières du cinéma : héroïnes modernes (cinéma)

    Les pionnières du cinéma : héroïnes modernes (cinéma)

    Partenaire : Festival international de films de femmes de Créteil et du Val-de-Marne

    Les classes participent au Festival international de films de femmes de Créteil (FIFF), dont ils découvrent l’histoire et les enjeux, en abordant notamment un pan méconnu de l’histoire du cinéma : celle des « pionnières du cinéma ».
    Au cours de 6 séances, ils rencontrent des membres de l’équipe du festival, comprennent l’organisation et les métiers. Ils bénéficient d’ateliers de pratique et découvrent la création cinématographique et les œuvres programmées avec des professionnels du cinéma.

    3 classes (collège, lycée).

    Cahier des charges (PDF, 448 Ko)

  • Les transformations d’un quartier populaire (droits de l’homme et cultures)

    Les transformations d’un quartier populaire (droits de l’homme et cultures)

    L’objectif de ce projet est de faire découvrir aux élèves l’évolution d’un quartier populaire. Il est aussi de les sensibiliser aux patrimoines matériels et immatériels des populations immigrées présentes sur le territoire dans les années 1950 à 1970.

    Ce projet, partant d’archives et de représentations cinématographiques, amènera les élèves à se confronter avec les lieux étudiés et à en produire leur propre représentation photographique avec l’intervention d’un photographe professionnel. Ce projet est en partenariat avec le Forum des images et les Archives départementales de la Seine-Saint-Denis.

    Pour en savoir plus (PDF, 112 Ko)

  • Madrassa Platon – Jouer à penser (droits de l’homme et cultures)

    Madrassa Platon – Jouer à penser (droits de l’homme et cultures)

    En partenariat avec la compagnie Balagan Système et le Musée national de l’histoire de l’immigration, les établissements de l’académie de Créteil engagés dans le projet proposent à leurs élèves un Parcours classe sur la durée de l’année scolaire, alternant la réception de comédiens au sein de la classe pour des ateliers de pratique ou la représentation d’un dialogue de Platon, des ateliers et une visite au Musée national de l’histoire de l’immigration et en option une sortie au théâtre en soirée.

    Madrassa Platon nomme une ouverture à la Méditerranée des philosophes. Les auteurs invités à contribution sont choisis parmi les poètes et philosophes de l’époque classique perse et arabe.

    Présentation du dispositif Madrassa Platon – Jouer à penser (PDF, 425 Ko)

  • Montrer/Cacher. Regards croisés sur des lieux porteurs d’histoire(s) (droits de l’homme et cultures)

    Montrer/Cacher. Regards croisés sur des lieux porteurs d’histoire(s) (droits de l’homme et cultures)

    Ce projet associe le Musée d’art et d’histoire du judaïsme, l’artiste et photographe Arno Gisinger et les archives départementales. Il prend la forme d’une enquête photographique menée à la fois dans le Musée d’art et d’histoire du judaïsme et le quartier du Marais, à Paris, et dans l’établissement scolaire des élèves.

    L’objectif de ce projet est de déconstruire l’image souvent stéréotypée véhiculée de ces lieux et institutions en les réinscrivant dans l’histoire des habitants et des personnes qui y ont vécu, comme de celles qui y travaillent et circulent aujourd’hui. La méthodologie s’articule sur l’opposition entre ce qui est montré, rendu visible, exposé, dans un musée, dans l’espace urbain, dans un établissement scolaire et ce qui est caché, volontairement ou non et qui, parfois, ressurgit de façon inattendue, prenant alors un sens inédit.

    Public concerné : 3 classes de l’académie de Créteil.

    Pour candidater : anne.moreau@ac-creteil.fr

    Pour en savoir plus (PDF, 128 Ko)

  • Parcours annuel au Jeu de Paume (arts visuels)

    Parcours annuel au Jeu de Paume (arts visuels)

    Les enseignants assis par terre dans une salle du Jeu de Paume écoutent l’intervenanteLes parcours annuels se caractérisent par la régularité des rencontres avec les élèves et les enseignants, comme par les allers-retours entre le Jeu de Paume et les établissements scolaires. La participation de plusieurs enseignants d’une même classe implique une approche interdisciplinaire des pratiques de l’image et des arts visuels.

    Tout au long de l’année et autour des trois modules proposés, qui se composent chacun de la visite-conférence d’une exposition au Jeu de Paume et d’une séance de « rencontre thématique » avec les classes dans les établissements scolaires, les enseignants conçoivent des prolongements en lien avec leurs disciplines et leurs projets. Pour cela, l’équipe du service éducatif a conçu, avec les professeurs relais au Jeu de Paume, des temps de travail spécifiques au sein de ces parcours annuels : séance introductive, visites préparées et partages d’expériences pédagogiques, formation continue pour les enseignants et les équipes éducatives, réunion-bilan et propositions de restitution.

    Les enjeux de ces parcours sont éducatifs autant que culturels :

    • fréquenter régulièrement un centre d’art et devenir un spectateur actif
    • envisager de manière ouverte et transversale les images dans l’art et la société
    • explorer les notions et les questions liées aux images fixes et aux images en mouvement
    • aborder les différentes caractéristiques des médiums et des médias
    • apprendre à observer, à analyser et à échanger
    • développer l’exercice du regard, le langage et l’argumentation
    • interroger et s’approprier les enjeux de l’art et de la création
    • mettre en relation différents domaines de connaissances (art, littérature, science, histoire, philosophie…) et d’expériences (actualités, mémoires, situations vécues, réalités sociales…).
  • Paysages adolescents, en partenariat avec la Maison des arts de Créteil (théâtre)

    Paysages adolescents, en partenariat avec la Maison des arts de Créteil (théâtre)

    Projet conçu par Anne Marion-Gallois.

    Paysages adolescents naît du constat que l’homme moderne vit depuis ces dernières décennies des modifications sociétales considérables. L’arrivée du virtuel et de la technologie, jusque dans notre intime, modifie notre rapport à l’autre et à notre environnement. Environnement qui est devenu le « décor » dans lequel se déroule ce qui est central : notre vie d’individu, où l’immédiateté remplace le moment présent. Comment amener les jeunes à s’interroger sur le territoire dans lequel ils vivent et qui les façonne ? Comment les amener à retravailler leur rapport au monde et à l’environnement à travers le théâtre ?

    Trois classes de l’académie seront engagées dans ce projet.

    Contacts :

    Amandine Jaubert,
    amandine.jaubert@maccreteil.com
    Marielle Vannier,
    maria.vannier@ac-creteil.fr
  • Récit et Cie au MAC VAL (arts visuels)

    Récit et Cie au MAC VAL (arts visuels)

    Le MAC VAL propose un projet inter-établissements (PIE) autour de la narration et de la fiction, pour appréhender des images et des œuvres d’art contemporain ancrées dans la société actuelle.

    En lien étroit avec la programmation d’expositions du musée, le PIE s’appuie sur la collaboration d’un artiste plasticien (Anne-Lise Seusse, photographe et vidéaste) et de conteurs auprès des classes (Florence Desnouveaux et Julien Tauber). Par l’articulation d’une pratique plastique et de la découverte de récits du répertoire populaire et savant de la littérature orale, ainsi que par la production de narrations collectives prenant comme supports photographies et mots, il permet une exploration sensible de la mécanique des histoires et leur construction, des liens entre images et narration.

    Nombre de classes participantes : 3 classes de collèges du Val-de-Marne.

    Détail des interventions :

    Le projet se déroulera entre novembre 2016 et mars 2017.

    1. Visite des expositions par les conteurs : 2 à 3 visites de 2 h – lieu : MAC VAL
    2. Pratique plastique : 12 h (exemple de répartition : 4 séances de 3 h) – lieu : MAC VAL
    3. Restitution commune à toutes les classes – lieu : MAC VAL
  • Ruines contemporaines en partenariat avec le Centre photographique d’Île-de-France (arts visuels)

    Ruines contemporaines en partenariat avec le Centre photographique d’Île-de-France (arts visuels)

    Élevée au rang de genre, la ruine traverse l’histoire de la peinture, de l’architecture et de l’art des jardins depuis la Renaissance. Au fil des siècles, elle devient l’objet de la représentation artistique, convoquant des notions liées au temps, à l’aspect fragmentaire de toute œuvre ainsi qu’à la dimension anthropologique des lieux. Support de réflexions métaphysiques, la ruine donne une dimension nouvelle de la réalité en faisant coexister passé et présent, elle transfigure le paysage en renonçant à une forme d’harmonie, traduit une vision parfois mélancolique, parfois fantastique, ou encore utopique du monde.

    Ce PIE est pensé en lien avec l’exposition Built and Destroy de David de Beyter (présentée au CPIF d’octobre à décembre 2016). Ce jeune artiste dont la recherche est généralement centrée autour de la question du paysage, s’intéresse ici à une pratique populaire dérivée de l’auto-cross qui consiste à provoquer des chocs violents de véhicules afin de contempler les résidus de leur destruction. Considérées comme des sculptures à part entière, ces carcasses de voitures sont photographiées, filmées ou déplacées par David de Beyter, questionnant par là-même le geste artistique et le registre des images.

    Public

    2 classes de collèges ou lycées de Seine-et-Marne.

    Déroulement sur l’année
    • Conception du projet en partenariat avec l’enseignant et l’artiste intervenant.
    • Visite commentée de l’exposition Built and Destroy de David de Beyter et initiation à la technique du sténopé en laboratoire argentique (CPIF).
    • Temps de pratique artistique accompagnée par l’artiste (établissement scolaire).
    • Restitution des productions réalisées (forme et lieu à définir).
    Renseignements et inscriptions : 📞 01 70 05 49 83, julia.parisot@cpif.net
  • Travailler au lycée avec le cabinet des dessins de l’École nationale supérieure des beaux-arts (arts visuels)

    Travailler au lycée avec le cabinet des dessins de l’École nationale supérieure des beaux-arts (arts visuels)

    Les collections de dessins de l’École nationale supérieure des beaux-arts constituent le deuxième fonds le plus riche en France après celui des arts graphiques du musée du Louvre.

    L’association Le cabinet des amateurs de l’École des beaux-arts engage un partenariat avec un ensemble de lycées de l’académie de Créteil pour faire découvrir ses collections aux élèves.

    Ce dispositif gratuit est ouvert aux lycées généraux et techniques, aux lycées polyvalents et professionnels, particulièrement éloignés, et proposant les enseignements artistiques (arts plastiques, arts appliqués, histoire des arts).

    Le parcours est organisé autour des trois rendez-vous annuels avec le cabinet de dessins de l’École nationale supérieure des beaux-arts : visite commentée par des étudiants des trois expositions (deux plus historiques, la dernière plus contemporaine). Les classes mènent en parallèle des actions de productions artistiques (dessins…) et pédagogiques (restitution…), s’approprient le vocabulaire technique et culturel du dessin.

    Gratuit. Transports mécénés par la fondation RATP (bus) ou à la charge des établissements (transports en commun).

  • Vivre le cinéma et l’Europe : critiques et correspondances filmées (cinéma)

    Vivre le cinéma et l’Europe : critiques et correspondances filmées (cinéma)

    Partenaire : Cinémas du palais de Créteil

    Le projet a pour ambition de susciter la curiosité, un désir d’échanges et de création des classes engagées avec d’autres classes de plusieurs pays européens.

    Il propose à chaque classe une sélection de 5 films européens qui sont également programmés au même moment pour d’autres élèves dans les salles partenaires à Berlin (Allemagne), à Salamanque (Espagne) et à Londres (Royaume-Uni).

    Les élèves bénéficient d’interventions en classe pour analyser les films. Chaque classe choisit une œuvre et écrit un scénario afin de réaliser un nouveau film, soit en imaginant la suite, soit en développant l’histoire d’un des personnages du film sous la forme d’un épisode d’une web-série dont le thème sera défini en lien avec la programmation proposée.
    Le scénario est mis en images et en sons lors d’ateliers de pratique artistique bilingues encadrés par deux professionnels du cinéma (français-allemand, français-espagnol ou français-anglais).

    Ce travail est ensuite diffusé aux Cinémas du palais lors d’une séance-rencontre des classes participantes avec un réalisateur et également dans les salles de cinémas européennes partenaires.

    Classes de collège ( 4e-3e en priorité) et de lycée.

    Cahier des charges (PDF, 342 Ko)

Autres projets en partenariat

  • Autour du Roman de Fauvel (trajectoire culturelle écriture, lecture et oralité)

    Autour du Roman de Fauvel (trajectoire culturelle écriture, lecture et oralité)

    Partenaire : Action éducative du château de Vincennes.

    Les objectifs principaux de ce projet sont le travail en interdisciplinarité (histoire, musique, français, arts plastiques et histoire des arts) sur l’art et la littérature du Moyen Âge en classe de 5e, ainsi qu’une approche à la fois savante et sensible de l’art et de la littérature du Moyen Âge. Il permet d’aborder au moins deux piliers du socle commun de compétences : les langages pour penser et communiquer ; les représentations du monde et l’activité.

    Le Roman de Fauvel, satire de la corruption et de l’immoralité au royaume de France, fut écrit au début du XIVe siècle par des magistrats parisiens. Le personnage principal, Fauvel, est un âne devenu roi. Incarnant à lui seul tous les vices imaginables, il tient son pouvoir d’une société débauchée et hypocrite. Les manuscrits du Roman de Fauvel sont d’un grand intérêt pédagogique : le personnage appartient à la famille des animaux personnifiés des fables et des satires. Le texte se compose de narrations, de descriptions, mais aussi de pastiches de chansons, de prières et de textes religieux, mêlant avec fantaisie l’ancien français et le latin, les manuscrits présentent des enluminures qui illustrent l’art si subtil du récit en image au Moyen Âge et des partitions qui permettent encore aujourd’hui d’en chanter les chansons subversives.

    Le château de Vincennes propose à partir de ce matériau exceptionnel, constitué peu avant la construction de ses fondations, une entrée vivante dans l’art et la société du Moyen Âge. Le projet permet d’étudier avec les élèves de 5e les mentalités et la langue du Moyen Âge, de s’initier à la musique médiévale en mettant en jeu l’écoute, la pratique musicale et la danse et de porter un regard renouvelé sur le livre par l’observation d’enluminures et la pratique du dessin et de la calligraphie. Le Roman de Fauvel entre aussi en dialogue avec le château de Vincennes : les sculptures d’anges musiciens donnent corps à la musique, l’architecture gothique déploie les motifs que l’on observe dans les cadres des enluminures, tandis que les espaces du donjon où le roi Charles V vivait et gouvernait permettent de comprendre ce que pouvaient être le décor et l’organisation d’une cour médiévale.

    Déroulé : 4 séances de 2 h 30, incluant des visites thématiques du château, la pratique de la calligraphie, de l’enluminure, du chant et de la danse. Intervenants : Aurélie Ducol (musicienne, médiatrice culturelle spécialisée en musique), Pierre-Laurent Daurès (dessinateur, médiateur culturel spécialisé en bande dessinée).

    Contacts :
    Lucie Manin, chargée d’actions éducatives, lucie.manin@monuments-nationaux.fr, 📞 01 41 74 19 14
    Fanny Gayon, professeure relais de la DAAC au château de Vincennes, 📞 01 43 65 29 19

  • Chanter en temps de guerre (classe à PAC musique)

    Chanter en temps de guerre (classe à PAC musique)

    « S’ils veulent […] rendre une armée invisible à distance, ils n’ont qu’à habiller les hommes en Arlequins. »

    Ces mots de Picasso durant la Première guerre mondiale, rapportés par Cocteau, sont le point de départ d’un concert-spectacle au Hall de la chanson. Théâtre, musique et guerre sont associés de longue date : sur le champ de bataille, on parle de « théâtre des opérations », de « revue » comme au music-hall, de « parade » comme au cirque.
    Partout l’art est mêlé à la guerre.
    Le Hall de la chanson propose un parcours au carrefour de plusieurs disciplines dont le français, l’histoire, l’éducation musicale et les arts plastiques. Les élèves sont invités à explorer les chansons, mais aussi des poèmes, lettres ou documents de ces deux temps historiques par des approches culturelles et artistiques croisées. À partir du spectacle Les arlequins de la Grande guerre, Le Hall de la chanson propose aux élèves de 3e :

    • de découvrir les liens entre la chanson et les deux grandes guerres mondiales (chants de l’arrière et du front), à travers un choix de chansons de 14-18 et de 39-45
    • de participer à un atelier de chant choral et de mise en jeu.
    • d’assister à un spectacle musical au Hall de la chanson, en lien avec le sujet (chansons et guerres) : Les arlequins de la Grande guerre.
    • de présenter une restitution du travail sur la scène du Hall de la chanson.

    Les élèves participants à ce parcours se familiariseront avec le processus de création (de la recherche documentaire à la représentation) mais aussi avec les coulisses et les métiers du spectacle (comédiens chanteurs, musiciens, techniciens son, lumière, plateau, administrateur, chargée des publics, webmestre)

    Présentation complète du projet (PDF, 298 Ko)

    Nous pouvons aussi construire sur mesure, avec les équipes de professeurs intéressés, tout autre type de projet artistique et pédagogique destiné à un public scolaire.
    Quelques pistes en lien avec les créations du Hall :

    • un parcours pour une classe de 3e : LV1 allemand et éducation musicale sur l’histoire du cabaret, en lien avec PARIS-dada-BERLIN [cabaret]
    • un parcours cycle 4 sur le thème des Révolutions américaines et françaises : histoire, éducation musicale, LV1 ou 2 anglais, avec chansons du XVIIIe siècle en français et anglais
    • un parcours cycle 3 sur le thème du bestiaire (eau-forte de Picasso / chansons d’animaux) : musique, arts plastiques et français, en lien avec le spectacle Du coq à l’âne.

    Contact professeur relais du Hall de la chanson pour l’académie de Créteil :
    Visuel: le hall - centre national du patrimoine - de la chansonIvain Dufaux
    ivain.dufaux@ac-creteil.fr
    📞 06 60 25 65 47

    Contact pédagogique et artistique :
    Olivier Hussenet
    ohussenet@lehall.com
    📞 01 53 72 43 05

    Le site internet du Hall de la chanson : www.lehall.com

  • Classes à PAC avec le théâtre de la Reine blanche, scène des arts et des sciences (classe à PAC arts et sciences)

    Classes à PAC avec le théâtre de la Reine blanche, scène des arts et des sciences (classe à PAC arts et sciences)

    Dirigé depuis peu par Élisabeth Bouchaud, le théâtre de la Reine blanche se lance dans une aventure peu commune, celle de faire se rencontrer arts et sciences. Physicienne de renom, directrice de recherche à l’École supérieure de physique et de chimie de Paris, membre du Commissariat à l’énergie atomique, Élisabeth Bouchaud est également une passionnée d’art. La programmation de son théâtre accueille, entre autres, des chercheurs de renom dans le cadre d’un cycle intitulé Scènes de science, des spectacles portant sur les sciences ou des spectacles utilisant les nouvelles technologies au service de l’art.

    Dans ce cadre, le théâtre propose à trois établissements de l’académie qui le souhaiteraient, de développer un projet de classe à PAC qui serait l’opportunité pour les élèves à la fois de rencontrer de grands chercheurs et d’interroger la place que les sciences peuvent prendre dans l’art.

    Contacts

    Hélène Snyders : 📞 01 40 05 06 96
    Site du théâtre

    Pour la DAAC :

  • Découvrir un centre d’art contemporain : la Maison d’art Bernard Anthonioz (classe à PAC arts visuels)

    Découvrir un centre d’art contemporain : la Maison d’art Bernard Anthonioz (classe à PAC arts visuels)

    Vue en plongée des élèves assis par terre, chacun dessine sur une feuille au solCentre d’art contemporain créé en 2006 à l’initiative de la Fondation nationale des arts graphiques et plastiques, la Maison d’art Bernard Anthonioz s’insère à Nogent-sur-Marne dans l’ensemble géré par la fondation, regroupant la Maison nationale des artistes – maison de retraite pour artistes âgés – et deux ensembles d’ateliers d’artistes, le Hameau et la cité Guy Loë.

    Destinée à promouvoir et diffuser la création contemporaine comme à encourager l’émergence de projets expérimentaux, la Maison d’art Bernard Anthonioz organise quatre expositions annuelles, monographiques ou collectives.

    Pendant six séances, les élèves appréhenderont la création contemporaine à travers l’exemple de l’une des structures qui la soutient.

    La Maison d’art Bernard Anthonioz (MABA) est installée dans un lieu patrimonial constitué d’un parc classé, d’une demeure du XVIIe siècle et d’une bibliothèque patrimoniale.

    Après avoir abordé les éléments structurels fonctionnels du centre d’art, les élèves rencontreront divers intervenants impliqués dans la scène artistique : un ou plusieurs artistes, des membres de l’équipe de la MABA (programmation, régie, médiation) et ils feront également l’expérience de la confrontation à des créations artistiques.

    Les élèves visiteront deux expositions de la MABA. Ils seront accompagnés dans l’appréhension des œuvres afin qu’ils puissent s’en saisir de manière sensible et à terme de développer un propos argumenté.

    Une rencontre avec un artiste sera organisée. À cette occasion l’artiste partagera son regard sur un travail artistique, puis expliquera son parcours, son quotidien, etc.

    Un atelier plastique conçu en prolongement des notions abordées au cours de la visite d’une exposition sera programmé.

    Projet pour deux classes, en partie dans l’établissement scolaire, en partie à la MABA.

    Présentation complète du projet (PDF, 38 Ko)

  • La Muse en circuit (classe à PAC musique)

    La Muse en circuit (classe à PAC musique)

    Visuel de La Muse en circuitLa Muse en circuit lance actuellement son appel à projets pédagogiques pour l’année scolaire 2016-2017. Ces projets s’articulent tous autour de la découverte du sonore ainsi que d’une approche de la création musicale via les nouvelles technologies grâce à une pratique active des élèves.

    Pour plus de détails et quelques exemples, vous pouvez consulter la page suivante du site internet de la Muse en circuit :

    Enseignement général et spécialisé

    Nous pouvons aussi construire sur mesure, avec les équipes de professeurs intéressés, tout autre type de projet artistique et pédagogique destiné à un public scolaire.

    Contact : Cédric Govaere, professeur relais auprès de la Muse en circuit, cedric.govaere@alamuse.com

  • Monter un projet pédagogique avec l’ONDIF (classe à PAC musique)

    Monter un projet pédagogique avec l’ONDIF (classe à PAC musique)

    Écoute, partage, sensibilisation, atelier de pratique, chaque année, l’Orchestre national d’Ile-de-France propose de nombreuses actions éducatives à destination des publics scolaires. Toutes ces actions sont recensées dans une brochure qui vient de sortir. Vous pouvez la télécharger à l’adresse suivante :

    Action culturelle sur le site de l’ONDIF

    Les actions éducatives présentées dans cette brochure peuvent faire l’objet d’une classe à PAC.

    Pour plus de renseignements, contacter :

    À l’ONDIF : Vanessa Gasztowtt, responsable de l’action culturelle et programmation jeune public,
    📞 +33 (0)1 41 79 03 43 – fax : +33 (0)1 41 79 03 57 – portable : +33 (0)6 61 15 93 84

    À la DAAC : Yves Guinchat, 📞 01 57 02 66 59 ou yves.guinchat@ac-creteil.fr

  • Transvers’Arts (trajectoire culturelle théâtre)

    Transvers’Arts (trajectoire culturelle théâtre)

    Comme chaque année, le rectorat de Créteil est partenaire de l’ANRAT dans le cadre des parcours Transvers’Arts que vous pouvez déposer dans Sconet dans le cadre des demandes de trajectoires culturelles.

    Description (PDF, 254 Ko)

    Contacts
    Marielle Vannier,
    conseillère théâtre,
    📞 01 57 02 66 69,
    maria.vannier@ac-creteil.fr

Notices d’accompagnement 2016-2017

 
Activez JavaScript pour afficher l’agenda.